Présentation de la procédure :

La lipoaspiration est un traitement efficace des amas graisseux localisés de votre corps (encore appelés stéatoméries), qui ne disparaissent pas malgré une bonne hygiène de vie (diététique et sportive).


Cette intervention très courante est pratiquée seule ou combinée à d'autres actes de Chirurgie Esthétique.


La lipoaspiration a pour objectif principal de remodeler et d’affiner votre silhouette. Elle n’a pas la vocation de vous faire maigrir.

  • Déroulement de la consultation : Déroulement de la consultation :

    Le Docteur Petit commencera par vous interroger sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux, votre poids et votre taille, ainsi que votre consommation tabagique.


    Il vous écoutera afin de comprendre vos motivations et déterminer les zones de votre corps que vous souhaitez affiner.

    Le Dr Petit réalisera un examen clinique global de votre silhouette afin de localiser ces amas graisseux et d’analyser la qualité de votre peau.

    Il vous conseillera la stratégie chirurgicale la plus appropriée à votre anatomie afin d’obtenir un résultat harmonieux répondant à vos attentes.


    Le Dr Petit vous informera du positionnement des cicatrices, des modalités et des limites de l’intervention, des suites opératoires ainsi que des principaux risques, de façon à prendre votre décision d’une manière éclairée.

Limites de l'intervention :

  • La principale limite d’une lipoaspiration est la qualité de votre peau.

 

En effet, une peau tonique et élastique (de bonne qualité) est la situation la plus favorable pour une lipoaspiration, favorisant une bonne rétraction de la peau au niveau des zones lipoaspirées.

En revanche, le résultat d’une lipoaspiration est beaucoup plus aléatoire lorsque la peau est de mauvaise qualité (après une grossesse, un amaigrissement important ou liée au vieillissement cutané). Dans cette situation, le bénéfice de la lipoaspiration devra être contrebalancé avec le risque de majorer les irrégularités de surface cutanée préexistantes.

 

  • La lipoaspiration aggrave l’aspect de cellulite.
  • La lipoaspiration seule n’est pas le traitement de choix si l’excédent graisseux est associé à un excédent cutané. Dans ce cas, une dermolipectomie (exérèse de la peau et de la graisse) est indiquée et implique une rançon cicatricielle plus importante.

Bons candidats à une lipoaspiration sont ceux :

  • Présentant des amas graisseux localisés dans les régions suivantes :
    • Le cou (double menton).
    • Les bras.
    • Les seins chez l’homme (cure d’adipomastie).
    • L'abdomen et le pubis.
    • Les hanches.
    • La face interne des cuisses.
    • La culotte de cheval.
    • La face interne des genoux.
    • Les mollets et les chevilles.
  • N’ayant pas d’excédent cutané associé.
  • Et ayant compris les limites de l’intervention.

Consignes pré opératoires communes à la chirurgie esthétique :

  • Arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention.
  • Arrêt des médicaments qui favorisent le saignement 10 jours avant et après l’intervention : aspirine, anti inflammatoires et anticoagulants, vitamine E.

Consignes pré opératoires spécifiques à la chirurgie de la silhouette :

  • Etre à votre poids idéal et stable depuis au moins 6 mois.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention pour diminuer le risque thrombo-embolique (phlébite et embolie pulmonaire).
  • Achat d’un vêtement de contention.

Déroulement de l’intervention :

Des dessins pré opératoires sont faits par le Dr Petit avant l’intervention.
Celle-ci peut être réalisée sous anesthésie générale, ou sous anesthésie locale (assistée ou non d’une sédation) si la lipoaspiration est limitée à une seule région du corps. L’hospitalisation d’une nuit à la clinique ou en ambulatoire (sortie le soir même) dépend de la quantité de graisse lipoaspirée.


L’intervention débute par l’infiltration d’une solution adrénalinée dans les zones prévues de lipoaspiration, afin de limiter les pertes sanguines per opératoires. Puis, la graisse excédentaire est aspirée de manière non traumatique avec une canule mousse (extrémité perforée et non tranchante), introduite par des microincisions de quelques millimètres.

 

La fermeture cutanée des orifices de lipoaspiration est faite avec des fils résorbables.
Un vêtement de contention est mis en place en fin d’intervention.

Zones du corps accessibles à la liposuccion
Zones du corps accessibles à la liposuccion

Zones de lipoaspiration

À quoi s’attendre après la chirurgie :

Les douleurs liées à la lipoaspiration sont variables en fonction des patients et de la quantité de graisse aspirée. Elles sont généralement modérées (à type de « courbatures ») et bien calmées par les antalgiques.
Des ecchymoses (bleus) sont classiques et persistent 2 à 3 semaines après l’intervention.
Un œdème (gonflement) est constant et de durée variable, se résorbant progressivement en quelques mois.


La douche avec un savon doux est possible dès le lendemain de l’intervention.

Trois mesures préventives contre la phlébite sont instaurées après l'intervention : le lever et la marche, le port de bas de contention et l’injection quotidienne d’un anticoagulant (fluidifiant le sang) pendant 15 jours.
Le port d’un vêtement de contention est recommandé pendant 1 mois pour réduire l’œdème post opératoire et favoriser une bonne rétraction de la peau au niveau des zones lipoaspirées.
Le Dr Petit vous proposera également des séances de massages (drainage lymphatique) accélérant la régression de l’œdème post opératoire.


La reprise des activités quotidiennes est possible dès le lendemain de l’intervention.
La reprise des activités professionnelles est variable (quelques jours à 2 semaines) et fonction du geste opératoire réalisé et du travail du patient.
La reprise des activités sportives est autorisée 4 à 6 semaines après l’intervention.

Risques de l’intervention :

Les complications d’une lipoaspiration sont rares.

Les principaux risques sont :


Dans les premières heures suivant la chirurgie :

 

  • Un saignement modéré par les orifices de lipoaspiration.


Dans le mois post opératoire :

 

  • Des troubles transitoires de la sensibilité cutanée.
  • Une infection : complication exceptionnelle.
  • Une phlébite, une embolie pulmonaire : complications exceptionnelles avec les mesures préventives prises précédemment.


A long terme :

 

  • Une apparition et/ou une majoration d’irrégularités de surface cutanée (peau d’orange, dépressions, vagues, relâchement cutané) : complications peu fréquentes si l’indication opératoire est bien posée.
  • Une cicatrisation pathologique (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes).
  • Une insuffisance de résultat nécessitant une retouche chirurgicale.

Résultat à long terme :

Le résultat final d’une lipoaspiration est obtenu entre 3 à 6 mois après l'intervention, lorsque l’œdème post opératoire a disparu.


Les cicatrices sont initialement inflammatoires (rouges et gonflées) les premiers mois, puis vont s’estomper progressivement sans disparaître. Elles sont quasiment invisibles à terme.


Ce résultat est stable dans le temps à condition de conserver une bonne hygiène de vie.


La lipoaspiration améliore l’estime de soi des patients se sentant plus à l’aise dans leur corps.

FORMULAIRE DE CONTACT

Nom*
Prénom*
Téléphone*
E-mail*
Par quelle intervention êtes-vous intéressé(e) ?
Commentaire