Présentation de la procédure :

Certaines patientes sont parfois gênées par des bourrelets situés sous les fesses, car ils peuvent être visibles sous les vêtements.
Ces bourrelets sous fessiers encore appelés « bananes sous fessières » (du fait de leur forme) traduisent le plus souvent un relâchement cutané en rapport avec le vieillissement, un amaigrissement, ou induit par un antécédent de lipoaspiration trop importante.


Le lifting sous fessier permet de traiter efficacement ces excédents cutanéo-graisseux de la racine de la face postérieure des cuisses.

  • Déroulement de la consultation : Déroulement de la consultation :

    Le Dr Petit commencera par vous interroger sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux, votre poids et votre taille, ainsi que votre consommation tabagique.


    Il vous écoutera afin de comprendre vos motivations et vos attentes concernant vos bourrelets sous fessiers.

    Il vous examinera afin de vous proposer la stratégie chirurgicale la plus appropriée à votre anatomie et à votre demande.


    Le Dr Petit vous informera du positionnement des cicatrices, des modalités et des limites de l’intervention, des suites opératoires ainsi que des principaux risques, de façon à prendre votre décision d’une manière éclairée.

Limites de l'intervention :

  • Le lifting sous fessier n’a pas d’action sur le relâchement cutané des fesses (fesses tombantes). Celui-ci sera traité par un lifting des fesses.

Bonnes candidates pour un lifting sous fessier sont celles :

  • Présentant des « bananes sous fessières » se traduisant par un aspect inesthétique de double sillon (présence d’un 2e sillon sous le pli naturel de chaque fesse).
  • Acceptant la rançon cicatricielle.
  • Et ayant compris les limites de l’intervention.

Consignes pré opératoires communes à la chirurgie esthétique :

  • Arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention.
  • Arrêt des médicaments qui favorisent le saignement 10 jours avant et après l’intervention : aspirine, anti inflammatoires et anticoagulants, vitamine E.

Consignes pré opératoires spécifiques à la chirurgie de la silhouette :

  • Etre à votre poids idéal et stable depuis au moins 6 mois.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention pour diminuer le risque thrombo-embolique (phlébite et embolie pulmonaire).
  • Achat d’un vêtement de contention.

Déroulement de l’intervention :

Des dessins pré opératoires sont faits par le Dr Petit avant l’intervention.

Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale, en ambulatoire ou avec hospitalisation d’une nuit à la clinique selon les cas.

 

L’intervention consiste à retirer l’excédent cutanéo-graisseux situé en dessous des sillons sous fessiers, et à retendre la peau de la face postérieure des cuisses.

Deux cicatrices sont nécessaires et cachées au niveau des plis sous fessiers.

 

La fermeture cutanée est faite avec des fils résorbables sous cutanés.

Un pansement modelant les cuisses et les fesses est réalisé en fin d’intervention.

À quoi s’attendre après la chirurgie :

Le lifting sous fessier est une intervention peu ou moyennement douloureuse. Les douleurs sont bien calmées par les antalgiques.

Des ecchymoses (bleus) sont classiques et persistent 2 à 3 semaines après l’intervention.
Un œdème (gonflement) est constant et de durée variable, se résorbant progressivement en quelques mois.


Des soins infirmiers quotidiens après votre douche avec un savon doux sont nécessaires pendant 15 jours.
Trois mesures préventives contre la phlébite sont instaurées après l’intervention : le lever et la marche, le port de bas de contention et l’injection quotidienne d’un anticoagulant (fluidifiant le sang) pendant 15 jours.
La position assise est déconseillée pendant 10 jours pour limiter la tension cutanée sur les cicatrices. Les positions debout et allongée doivent être privilégiées initialement.
Le port d’un vêtement de contention est recommandé pendant 1 mois pour réduire l’œdème post opératoire.


La reprise progressive des activités quotidiennes est possible dès le lendemain de l‘intervention. 
La reprise des activités professionnelles est envisageable 10 jours après l’intervention.
La reprise des activités sportives est autorisée 6 semaines après l’intervention.

Risques de l’intervention :

Les complications d’un lifting sous fessier sont faibles.

 

Les principaux risques sont :

 

Dans les premières heures suivant la chirurgie :

 

  • Un hématome (collection de sang), complication rare pouvant nécessiter une reprise chirurgicale pour le drainer.

 

Dans le mois post opératoire :

 

  • Des problèmes de cicatrisation, se traduisant par une ou des désunions localisées (ouverture de la cicatrice) nécessitant une cicatrisation dirigée.
  • Un sérome (collection de lymphe), pouvant nécessiter un drainage en consultation.
  • Une infection, une nécrose cutanée : complications rares.
  • Des troubles transitoires de la sensibilité cutanée.
  • Une phlébite, une embolie pulmonaire : complications exceptionnelles avec les mesures préventives prises précédemment.

 

À long terme :

 

  • Une migration de la cicatrice en dehors du sillon sous fessier.
  • Une cicatrisation pathologique (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes).

Résultat à long terme :

Le résultat final d’un lifting sous fessier est obtenu entre 3 à 6 mois après l'intervention, lorsque l’œdème post opératoire a disparu.


Les cicatrices sont initialement inflammatoires (rouges et gonflées) les premiers mois, puis vont s’estomper progressivement sans disparaître. L’aspect définitif de vos cicatrices n’est pas prévisible et sera connu à l'issue de la maturation cicatricielle (entre 1 et 2 ans après l’intervention).

 

Ce résultat est stable dans le temps.

FORMULAIRE DE CONTACT

Nom*
Prénom*
Téléphone*
E-mail*
Par quelle intervention êtes-vous intéressé(e) ?
Commentaire
Lifting sous fessier par le Docteur Arnaud Petit chirurgien esthétique