Présentation de la procédure :

L’hypertrophie mammaire est caractérisée par des seins de gros volume, fréquemment associée à une ptose mammaire (seins tombants).
Cette hypertrophie peut être responsable d’une gêne esthétique et fonctionnelle, se traduisant par des douleurs cervico-dorsales, des difficultés pour s’habiller ou faire du sport, et des irritations cutanées au niveau des sillons sous mammaires.

La réduction mammaire a pour objectif de diminuer le volume des seins hypertrophiques. Elle permet également d’améliorer leur forme en remontant les plaques aréolo-mamelonnaires en bonne position.

Cette intervention peut être réalisée dès la fin de la période pubertaire (achèvement de la croissance mammaire).

  • Déroulement de la consultation : Déroulement de la consultation :

    Le Dr Petit commencera par vous interroger sur vos antécédents médicaux et familiaux de cancer du sein, votre taille de soutien-gorge, votre poids et votre taille, votre sensibilité érogène (prise de plaisir au toucher des seins), vos projets futurs de grossesse et d’allaitement, ainsi que votre consommation tabagique.

     

    Il vous écoutera afin de comprendre vos motivations et vos attentes concernant le volume des seins souhaités, et vous conseillera le volume mammaire s’accordant le mieux avec votre silhouette.

    Il réalisera un examen clinique  de vos seins, et notera les éventuelles asymétries pouvant ne pas être complètement corrigées après l’intervention.


    Le Dr Petit vous informera du positionnement des cicatrices, des modalités de l’intervention, des suites opératoires ainsi que des principaux risques, de façon à prendre votre décision d’une manière éclairée. 

     

     

Bonnes candidates pour une réduction mammaire sont celles :

  • Présentant une hypertrophie mammaire bilatérale.
  • Présentant une asymétrie de volume mammaire et souhaitant réduire le volume du sein le plus gros à la taille du sein le plus petit.
  • Ayant une gêne esthétique et/ou fonctionnelle.
  • Acceptant la rançon cicatricielle.

Consignes pré opératoires communes à la chirurgie esthétique :

  • Arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention.
  • Arrêt des médicaments qui favorisent le saignement 10 jours avant et après l’intervention : aspirine, anti inflammatoires et anticoagulants, vitamine E.

Consignes pré opératoires spécifiques à la chirurgie mammaire :

  • Faire une mammographie à ramener le jour de l’intervention.

Déroulement de l’intervention :

Des dessins pré opératoires sont faits par le Dr Petit avant l’intervention.

Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale, en ambulatoire ou avec hospitalisation d’une nuit à la clinique selon les cas.

 

La réduction mammaire consiste à remonter et à diminuer la taille des aréoles, et à enlever la glande mammaire et la peau en excès.

Trois cicatrices en ancre de marine sont nécessaires pour remodeler les seins : une cicatrice péri-aréolaire (autour de l’aréole), une cicatrice verticale s’étendant de l’aréole au sillon sous mammaire, et une cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire.


La fermeture cutanée est faite avec des fils résorbables sous cutanés.

Un pansement modelant les seins est réalisé en fin d’intervention.

Schéma opératoire d
Schéma opératoire d'une réduction mammaire avant l'intervention
Schéma opératoire d
Schéma opératoire d'une réduction mammaire après l'intervention et positionnement des cicatrices

A quoi s’attendre après la chirurgie :

La réduction mammaire est une intervention peu voire non douloureuse. Les douleurs sont bien calmées par les antalgiques.

Des ecchymoses (bleus) peuvent être présentes pendant 15 jours.

Un oedème (gonflement) des seins est constant et variable d’une patiente à l’autre, se résorbant progressivement en quelques mois.


Des soins infirmiers quotidiens après votre douche avec un savon doux sont nécessaires pendant 10 à 15 jours.

Le port d’un soutien-gorge de maintien sans armature est recommandé jour et nuit pendant 1 mois.


La reprise des activités quotidiennes est possible dès le lendemain de l’intervention.

La reprise des activités professionnelles est envisageable 1 à 2 semaines après l’intervention.

La reprise des activités sportives est autorisée 4 à 6 semaines après l’intervention.

Risques de l’intervention :

Les complications d’une réduction mammaire sont faibles.

 

Les principaux risques sont :

 

  • Dans les premières heures suivant la chirurgie :
    • Un hématome, complication rare pouvant nécessiter une reprise chirurgicale pour le drainer.

 

  • Dans le premier mois post opératoire :
    • Des problèmes de cicatrisation.
    • Une infection, une nécrose de l’aréole et du mamelon : complications rares.
    • Des troubles transitoires de la sensibilité cutanée.

 

  • A long terme :
    • Une diminution voire une perte de la sensibilité érogène dans 5 % des cas.
    • Un élargissement cicatriciel.
    • Une cicatrisation pathologique (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes).

Résultat à long terme :

Le résultat final d’une réduction mammaire est obtenu entre 3 à 6 mois après l’intervention, lorsque l’œdème post opératoire a disparu. Les seins vont reprendre progressivement leur forme naturelle durant cette période.


Les cicatrices sont initialement inflammatoires (rouges et en relief) les premiers mois puis vont s’estomper progressivement sans disparaître. L’aspect définitif de vos cicatrices n'est pas prévisible et sera connu à l'issue de la maturation cicatricielle (entre 1 et 2 ans après l’intervention).


Ce résultat est stable dans le temps sauf en cas de variation pondérale importante ou de grossesse. Néanmoins, votre nouvelle poitrine évoluera comme toute femme non opérée en étant soumis aux effets de la gravité et du vieillissement.

FORMULAIRE DE CONTACT

Nom*
Prénom*
Téléphone*
E-mail*
Par quelle intervention êtes-vous intéressé(e) ?
Commentaire