Présentation de la procédure :

La gynécomastie est le développement anormal de la glande mammaire chez l’homme, le plus souvent d’origine indéterminée, et féminisant la région pectorale.
Elle peut avoir un retentissement psychologique et social majeur chez les hommes n’osant même plus se déshabiller devant leurs proches.


La cure de gynécomastie est une intervention efficace pour réduire ce volume mammaire excédentaire.


Le développement d’une gynécomastie est normal pendant la période pubertaire. L’intervention est seulement envisagée si cette gynécomastie, unilatérale ou bilatérale, persiste après la puberté au-delà d’une période de 18 à 24 mois, sans cause médicale identifiée.

  • Déroulement de la consultation : Déroulement de la consultation :

    Le Dr Petit commencera par vous interroger sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux, votre poids et votre taille, vos traitements médicamenteux ainsi que votre consommation tabagique.

     

    Il vous écoutera afin de comprendre votre gêne et vos attentes au niveau de la région pectorale.

    Le Dr Petit réalisera un examen clinique de la région thoracique afin d’évaluer le degré de votre gynécomastie.
    Il vous proposera la stratégie chirurgicale la plus adaptée à votre anatomie et à votre demande.

     

    Le Dr Petit vous prescrira une échographie mammaire et testiculaire, et vous adressera à un endocrinologue pour faire un bilan sanguin hormonal. La normalité de ce bilan pré opératoire obligatoire permet d’écarter une cause médicale à votre gynécomastie et autorise l’intervention.


    Le Dr Petit vous informera du positionnement des cicatrices, des modalités de l’intervention, des suites opératoires ainsi que des principaux risques, de façon à prendre votre décision d’une manière éclairée.

     

Bons candidats pour une cure de gynécomastie sont ceux :

  • Gênés par leur volume mammaire excédentaire et/ou leur excédent cutané thoracique.
  • Ayant une gynécomastie idiopathique (sans cause médicale retrouvée).
  • Souhaitant retrouver une esthétique pectorale masculine.
  • Et acceptant la rançon cicatricielle.

Consignes pré opératoires communes à la chirurgie esthétique :

  • Arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention.
  • Arrêt des médicaments qui favorisent le saignement 10 jours avant et après l’intervention : aspirine, anti inflammatoires et anticoagulants, vitamine E.

Consignes pré opératoires spécifiques à la cure de gynécomastie :

  • Etre à votre poids idéal et stable depuis au moins 6 mois.
  • Achat d’un boléro de contention à ramener le jour de l’intervention.
  • Faire votre bilan endocrinien et d’imagerie à ramener le jour de l’intervention.

Déroulement de l’intervention :

Dans les formes habituelles : hommes présentant un volume mammaire excédentaire sans excédent cutané thoracique.

 

Des dessins pré opératoires sont faits par le Dr Petit avant l’intervention.
Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale, en ambulatoire (sortie le soir même).


L’intervention consiste à pratiquer une lipoaspiration première de l’aire pectorale, puis à retirer l’excédent glandulaire présent derrière l’aréole et le mamelon, responsable de la protrusion aréolaire (projection en avant de l’aréole).

Une cicatrice discrète est nécessaire et située au niveau du bord inférieur de l’aréole.


La fermeture cutanée est faite avec des fils résorbables sous-cutanés.
Un pansement modelant le thorax est réalisé en fin d’intervention.

Dans les formes sévères : hommes présentant de véritables seins, associant un volume mammaire excédentaire et un excédent cutané thoracique important.

 

Des dessins pré opératoires sont faits par le Dr Petit avant l’intervention.
Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale, avec hospitalisation d’une nuit à la clinique.


L’intervention de choix consiste à faire une mastectomie (c’est-à-dire enlever le sein).
La rançon cicatricielle est nettement plus importante avec une longue cicatrice en position sous pectorale, et une cicatrice autour de l’aréole greffée en bonne position.


La fermeture cutanée est faite avec des fils résorbables.
Un pansement gras occlusif au niveau des aréoles greffées et un pansement modelant le thorax sont réalisés en fin d’intervention.

Schéma opératoire gynécomastie
Schéma opératoire gynécomastie

Gynécomastie classique

Schéma opératoire gynécomastie sévère
Schéma opératoire gynécomastie sévère

Gynécomastie sévère

À quoi s’attendre après la chirurgie :

La cure de gynécomastie est une intervention moyennement douloureuse. Les douleurs sont bien calmées par les antalgiques.

Des ecchymoses (bleus) sont classiques et persistent 2 à 3 semaines après l’intervention.
Un œdème (gonflement) est constant et de durée variable, se résorbant progressivement dans les premiers mois post opératoires.


La douche avec un savon doux est possible dès le lendemain de l’intervention dans les formes habituelles.
Dans les formes sévères, le pansement chirurgical ne devra pas être retiré ni mouillé jusqu’à votre rendez-vous avec le Dr Petit au 5e jour post opératoire, où l’ablation du pansement sera réalisée pour apprécier la prise de vos greffes d’aréole. Des soins locaux infirmiers seront alors débutés pendant 10 jours.
Le port d’un boléro de contention est recommandé pendant 1 mois, afin de réduire l’œdème post opératoire et de favoriser une bonne rétraction de la peau.


La reprise des activités quotidiennes est possible dès le lendemain de l’intervention.
La reprise des activités professionnelles est envisageable au bout de 1 à 2 semaines, et fonction du geste opératoire réalisé et du travail du patient.
La reprise des activités sportives est autorisée 4 à 6 semaines après l’intervention.

Risques de l’intervention :

Les complications d’une cure de gynécomastie sont faibles.

 

Les principaux risques sont :

 

  • Dans les premières heures suivant la chirurgie :
    • Un hématome (collection de sang), pouvant nécessiter une reprise chirurgicale pour le drainer.

 

  • Dans le mois post opératoire :
    • Des problèmes de cicatrisation.
    • Une prise partielle des greffes aréolaires.
    • Un sérome (collection de lymphe), pouvant nécessiter un drainage en consultation.
    • Une modification transitoire de la sensibilité cutanée (engourdissement, insensibilité).
    • Une infection, une nécrose cutanée : complications rares.

 

  • A long terme :
    • Un élargissement cicatriciel (de la cicatrice sous pectorale dans les formes sévères).
    • Une perte de la sensibilité et des troubles de la pigmentation des aréoles (dans les formes sévères, en rapport avec la greffe des aréoles).
    • Une cicatrisation pathologique (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes).
    • Une imperfection du résultat, pouvant nécessiter une retouche chirurgicale.

Résultat à long terme :

Le résultat final d’une cure de gynécomastie est obtenu entre 3 à 6 mois, lorsque l'oedème post opératoire a disparu.

 

L’aspect définitif de vos cicatrices n'est pas prévisible et sera connu à l'issue de la maturation cicatricielle (entre 1 et 2 ans après l’intervention). Les cicatrices péri-aréolaires sont en général discrètes à terme. 

 

La cure de gynécomastie est une intervention fiable procurant un bénéfice esthétique et psychologique important aux patients retrouvant une région pectorale masculine.

FORMULAIRE DE CONTACT

Nom*
Prénom*
Téléphone*
E-mail*
Par quelle intervention êtes-vous intéressé(e) ?
Commentaire